img

La physique quantique prouverait qu’il y a une vie après la mort

La plupart des scientifiques diraient que le concept d’une vie après la mort relèverait du non-sens, ou tout au plus, serait improuvable.

Pourtant, un expert affirme qu’il a la preuve d’une existence par-delà la mort, et qu’elle se trouve dans la physique quantique.

Le professeur Robert Lanza déclare que la théorie du biocentrisme nous apprend que la mort, tel que nous la connaissons, est une illusion créé par notre conscience.

« on pense que la vie, c’est juste l’activité du carbone et un mélange de molécules – on vit un moment et puis on pourrit sous la terre » rapporte le scientifique sur son site internet.

L'après-vie

Lanza, le professeur à l’école de médecine de Caroline du Nord, ajoute qu’en tant qu’humains nous croyons en la mort, car « on nous a appris que nous allons mourir » ou plus exactement notre conscience associe la vie au corps et l’on sait que les corps meurent.

Cependant, sa théorie du biocentrisme nous enseigne que la mort n’est peut-être pas aussi définitive qu’on le pense.

Le Biocentrisme est classé comme la théorie du tout, et vient du grec « centre de la vie ».

C’est la  croyance que la vie et la biologie sont le centre de la réalité et que la vie crée l’univers et non l’inverse.

Cela suggère que la conscience d’une personne détermine la forme et la taille des objets de l’univers.

Lanza utilise l’exemple de la manière dont nous percevons le monde qui nous entoure. Une personne voit le ciel bleu, et est informée que la couleur qu’elle voit est le bleu, mais les cellules dans le cerveau d’une personne peuvent être modifiées et faire que le ciel semble rouge ou vert.

« Ce que vous voyez ne pourrait pas être présent sans votre conscience » explique Lanza.
« Notre conscience donne un sens au monde. »

En regardant l’univers du point de vue du biocentrisme, cela signifie également que l’espace et le temps ne se comportent pas exactement comme notre conscience nous le dit. En résumé, l’espace et le temps sont juste « des outils de notre esprit.»

Une fois que cette théorie sur le temps et l’espace en tant que construction mentale est acceptée, cela signifie que la mort et l’idée de l’immortalité évoluent dans un monde sans frontières spatiales ou linéaires.

De même, les physiciens théoriques pensent qu’il existe une infinité d’univers avec différentes variations de gens, et différentes situations qui se déroulent de façon simultanée.

Lanza ajouta que tout ce qui peut arriver est en train de se produire quelque part dans un de ces multivers et que cela signifie que la mort ne peut exister véritablement.

Lanza, dit plutôt que lorsque nous mourrons, notre vie devient « une fleur vivace qui retourne fleurir dans le multivers. »

Il ajouta: « La vie est une aventure qui transcende notre façon, ordinaire et linéaire, de penser. Lorsque nous mourrons, nous ne le faisons pas dans une matrice de boule de billard aléatoire, mais dans une inévitable matrice de vie. »

Lanza cita la célèbre expérience de la double fente pour soutenir ses affirmations.

Dans cette expérience, lorsque les scientifiques regardent une particule passer à travers deux fentes dans un obstacle, la particule se comporte comme une balle et traverse l’une des deux fentes.

Cependant, si une personne ne regarde pas la particule, celle-ci agit comme une onde, cela signifie qu’elle peut traverser les deux fentes en même temps.

Ceci démontre que la matière et l’énergie peuvent afficher des caractéristiques des ondes et des particules, et que le comportement de la particule change en fonction de la conscience ou de la perception d’une personne.